Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

La fille d'une amie vit de la violence physique de la part de son copain, que dois-je faire ?

08 janvier 2022 - JC...

Que dois-je faire? Je n’ai pas de preuves tangibles. Les ami(e)s de cette jeune femme ont tenté de lui parler et lui ont donné le contact de l’association LAVI. Mais elle ni et affirme qu’elle s’occupe de sa situation très bien toute seule.

Dois-je essayer de lui parler; mais quoi dire? Ou dois-je sensibiliser sa maman qui est ma meilleure amie? Il y a quand même des bleus suspects sur les bras qui ont été observés, la façon dont son petit copain lui parle ou la traite et la tête tapée par terre suite à une chute à nouvel an. Ses ami(e)s sont inquiets du coup moi aussi.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous êtes inquiète pour la fille de votre meilleure amie car vous craignez qu'elle subisse de la violence de la part de son copain. Vous nous demandez que faire, si vous devez lui en parler à elle ou sa mère et quoi dire.

Vous avez bien fait de nous contacter et de partager votre inquiétude. Il n'est pas facile d'intervenir dans une situation de violence conjugale. On se sent souvent démuni-e et on a peur de ne pas dire ce qu'il faut. Cependant l'entourage représente bien souvent un précieux soutien qui permet de briser le silence autour de la violence; un premier pas nécessaire pour en sortir. 

Si vous vous sentez suffisamment à l'aise pour aborder ce sujet avec elle, nous vous encourageons à lui parler. Vous pouvez lui partager votre inquiétude et lui signifier que vous êtes là pour elle. Vous pouvez poser des questions sur la relation en générale, lui demander comment cela se passe quand le couple est en conflit, ou encore si elle a déjà eu peur d'une réaction de son copain. Il est important d'être à son écoute de manière respectueuse et ouverte, sans la juger quelques soit ses choix sur la suite donnée à sa relation. Il faut parfois du temps pour que la personne prenne conscience de ce qui lui arrive et décide de faire des démarches. Le moment venu, il lui sera précieux de savoir que vous êtes là pour la soutenir.

Vous pouvez aussi lui parler de www.violencequefaire.ch et l'inviter à consulter le site, elle pourra peut-être se reconnaître et mieux comprendre ce qui lui arrive.

Si vous n'êtes pas à l'aise pour lui parler, peut-être qu'une ou un-e de ses ami-e-s proche pourrait le faire. Vous pouvez partager notre réponse avec les ami-e-s qui la soutiennent.

En ce qui concerne votre question si vous devez en parler à sa maman, nous n'avons pas suffisamment d'informations sur la situation pour vous répondre. Cela dépend de votre ressenti, de votre connaissance de la relation entre mère et fille et si vous percevez que cette jeune femme est en danger. Ce que nous pouvons vous conseiller est d'informer la jeune femme de votre démarche auprès de sa mère avant de lui en parler.

Dans tous les cas, il est important que l'entourage ait une position claire sur la violence car elle n'est pas tolérable et elle est punie par la loi. Cependant condamner les actes de violence ne signifie pas condamner l'auteur dans sa personne, c'est son comportement violent qui n'est pas acceptable.

Aussi, au vu des éléments présents dans votre message, il serait très utile que cette jeune femme aille effectuer un constat médical de coups et blessures à l'hôpital le plus proche de chez elle. Cela permettrait de vérifier son état de santé mais aussi d'avoir ce document de preuves qui pourrait lui être très utile par la suite si elle décidait de porter plainte. Ce document est confidentielle et n'est remis qu'à elle, cela ne l'engage à rien.

Dans le cas où elle se trouve en danger, n'hésitez pas à lui dire d'appeler la police au 117, ou de l'appeler vous-même si besoin.

Nous espérons avoir répondu à vos demandes. Nous restons à votre disposition si vous avez d'autres questions ou si vous souhaitez nous donner des nouvelles de la situations.

Nous vous transmettons nos meilleures pensées pour la suite.

retour aux questions

Posez-nous votre question