Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je suis affectée par les violences psychologiques qui se produisent chez mes voisins, comment aider la victime?

12 juillet 2020 - Aru...

Bonjour, Depuis quelques temps (particulièrement depuis le semi-confinement, mi-mars) je suis quasi-quotidiennement témoin de violences conjugales et harcèlement psychologique, que je constate chez mes voisins. Ils habitent un immeuble différent du mien, je ne les connais pas du tout, simplement tout le quartier entend ce qu'il se passe chez eux et mon appartement donne vue sur leur balcon notamment. Du coup, j'entends principalement des insultes, humiliations, etc. et je ne sais pas quoi faire de cela. Je n'ai pas envie de rendre la situation pire pour la victime, et pour autant je ne peux pas rester sans rien faire. Sans parler du fait que c'est assez pénible psychologiquement d'être témoin de cela tous les jours. Avez-vous des conseils à me donner? Merci d'avance pour votre aide

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous expliquez que depuis un certain temps vous êtes témoin de scènes de violence conjugale chez vos voisins. Ils ne vivent pas dans votre immeuble et vous ne les connaissez pas mais vous entendez et voyez ce qui se passent chez eux. Vous ne savez pas quoi faire pour aider la victime et cette situation vous pèse. Vous nous demandez conseil. 

Vous avez raison de ne pas rester seule avec ce que vous vivez. Comme vous le dites, être témoin de violence n’est pas une chose anodine et peut génèrer un nombre d’émotions variées (peur, colère, tristesse, culpabilité, sentiment d’impuissance, etc). Les sons et les images dont vous pouvez être témoin vous impactent et peuvent réveiller ces émotions. C’est pourquoi il est important de prendre soin de vous. Avez-vous une personne de confiance avec qui partager ce que vous ressentez ? En avez-vous déjà parlé avec des voisin-e-s par exemple ?

Vous décrivez de la violence psychologique, avez-vous aussi constaté de la violence physique ? Lors de situation de violence, la peur, la honte, la culpabilité et/ou l’emprise enferment les personnes victimes dans le silence et dans l’inaction. Ces mécanismes amoindrissent le sentiment de capacité d’action de la victime qui se sent prise au piège. Nous savons que les violences ont malheureusement tendance à empirer avec le temps. Une aide extérieure est souvent nécessaire pour soutenir le changement. Une possibilité est d’avertir la police au 117 lorsqu’un épisode de violence éclate. Elle pourra s’assurer de la sécurité de la victime et proposer une aide adéquate aux protagonistes. Sachez que vous n’êtes pas responsable de ces violences et que vous ne pouvez pas agir à la place de la victime. 

Bien que la personne victime ne vive pas dans votre immeuble, vous arrive-t-il de la croiser ? Si vous en avez l'envie vous pouvez aussi lui parler et lui signifier que vous êtes inquiète pour sa santé et que votre porte est ouverte si elle souhaite vous parler ou chercher de l’aide. Peut-être une personne ou un-e voisin-e pourrait vous accompagner dans cette démarche? Vous pouvez également afficher dans les lieux visibles de son immeuble (hall d’entrée, ascenseur, cage d’escalier, etc) cette petite affichette que vous pouvez télécharger avec les numéros d’aide.

Nous espérons que ces quelques pistes vous aideront et espérons qu’un changement se passera bientôt au sein de ce couple. Notre porte reste bien sûr ouverte si vous avez d’autres questions. Nous vous souhaitons bonne suite et vous encourageons à rester à l’écoute de ce que vous ressentez. Bien à vous.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question