Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Elle ne reçoit pas les montants suffisants pour le ménage

10 février 2019 - nor...

Bonjour,

Une amie m'a sollicitée pour l'aider dans la gestion de budget et j'ai découvert qu'elle est dans une situation de violence économique. Il s'agit d'une personne non salariée, mère de 2 jeunes enfants, qui ne reçoit pas de montants suffisants pour le ménage, la situation professionnelle de son mari étant pourtant très confortable. Son mari évite le sujet lorsqu'elle souhaite l'aborder et cède sur des détails (prend en charge certaines menues dépenses de temps en temps). Elle n'a vraisemblablement pas connaissance de tous les avoirs & dépenses réels du ménage (immobilier, investissements etc). Elle semble n'avoir aucun compte épargne personnel, même si elle a accès (procuration) aux comptes de son mari. Elle habite Zurich et a de la famille à Genève. J'aimerais savoir ce que je dois faire car cela dépasse clairement mes compétences en matière de gestion de budget et de finances. Je suis disposée à vous en parler par téléphone. Merci beaucoup

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous faite part de l’aide que vous apportez à une amie pour la gestion de son budget, et de votre constat de violences économique de la part de son mari.

Cette femme, qui s’occupe de ses deux jeunes enfants, est entièrement dépendante de son mari. Ce dernier ne lui donne pas ce dont elle a besoin pour ses dépenses de ménage et, malgré les demandes de sa femme, il reste dans une position floue à propos de ses avoirs et de ses possibilités financières.

Vous faites bien de nous interpeler car, ce que vit votre amie, pourrait s’apparenter à des violences économiques. Des violences qui pourraient avoir pour but de la contrôler, non seulement dans ses dépenses, mais aussi sur sa liberté individuelle.

Lorsque vous aurez partagé ce constat avec votre amie, vous pourrez l’inciter à consulter des professionnel-le-s dans la région de son choix, Zurich ou Genève, où elle pourra récolter des informations sur les conséquences de ces violences et les possibilités légales qui lui sont offertes pour changer sa situation.

Pour cela, elle peut s’adresser au Centre LAVI Zurich ou Genève. En fonction de son récit, les professionnel-le-s l’informeront sur le type d’infraction qu’elle subit et de ses possibiltés de changer sa situation. Dans un premier temps, pour des informations plus générales, elle peut s’adresser sur Zurich au BIF Beratungsstelle für Frauen gegen Gewalt in Ehe und Partnerschaft, en appelant au 044 278 99 99, ou son pendant sur Genève, le f.information au 022 740 31 00.

Au niveau légal, même si le comportement de son mari ne constitue pas une infraction, elle pourrait demander une Mesure Protectrice de l’Union Conjugale financière au Tribunal de district de son lieu de domicile. La mesure viserait à imposer à son mari le versement d’un montant, pour l’entretien de sa femme et de ses enfants. Des informations qu’elle trouvera auprès des lieux de consultations qu’elle aura contactés, soit par téléphone, ou en sollicitant un entretien individuel.

Tout en restant à votre disposition pour d’autres renseignements, et en vous remerciant par avance pour l’aide que vous pourrez apporter à cette amie, nous vous adressons, Madame, nos meilleures salutations.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Economique

Posez-nous votre question