Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Ma violence envers mon conjoint

06 octobre 2019 - Cla...

Je suis en couple depuis 7 ans, nous avons 2 enfants. Il m'est arrivé fréquemment d'être agressive et depuis longtemps je travaille pour comprendre et apaiser ma colère car elle me fait souffrir. Mais avant hier, pour la première fois j'ai frappé mon conjoint, en l'empoignant et en lui lançant des objets dessus. Le contexte était là, l'épuisement, la première sortie ensemble depuis la naissance de notre 2eme enfant. La soirée se termine tôt, je rentre seule, mon conjoint avait un anniversaire il rentrera fort alcoolisé à 4h du matin alors que le lendemain il travaillait et que je passerai un week-end en charge des enfants. J'explose. Je lui demande de partir, d'aller dormir chez ses parents, il refuse. Je finis par l'agresser physiquement. Je ne sais pas comment réagir. J'ai reconnu ma violence, me suis excusée à sa demande mais ce ne sont que des mots, la violence est là, latente et cette fois elle a explosé. Je ne sais pas comment réagir mais j'aimerais réagir car je ne peux laisser que ça se reproduise à nouveau ou que les enfants en soient témoins. Le dialogue entre nous est vraiment insuffisant pour moi. Il y a un problème de fond que je n'arrive pas à résoudre. Que conseilleriez-vous de mettre en place?

Notre réponseRépondre à notre enquête de satisfaction

Bonjour Madame,

Vous nous partagez votre vécu par rapport à vos réactions, notamment la récente perte de contrôle qui a provoqué la violence physique. Ces réactions vous les identifiez en lien avec votre colère, bien que vous tentiez depuis un certain temps de la canaliser, mais également en lien avec un dialogue insuffisant.

Il est fort probable que vos réactions soient essentiellement liées à des situations de frustration et de sentiment de dépassement. Votre colère semble se manifester en vous au fil des situations insatisfaisantes, notamment dans la communication, engendrant un cercle répétitif que les excuses ne sont en mesure de réduire. Souvent c’est bien la frustration qui nous plonge dans une colère qui est alors indice d’un désaccord intérieur. Mais la frustration dérive de besoins ou attentes insatisfaites et la violence peut avoir la fonction d’exprimer des choses qui n’arrivent à être manifestées autrement. Savez-vous quels sont vos besoins antérieurs et dans les moments de tension que vous décrivez comme l’exemple le plus récent ? Avez-vous le sentiment profond que vos besoins ne trouvent pas de réponses satisfaisantes ou qu’alors votre conjoint ne vous comprend pas vraiment ?

Pour mieux canaliser les frustrations, pour réduire l’apparition des colères, pour ne pas nécessiter d’utiliser la violence et éviter des souffrances à vos proches et la culpabilité qui en découle, il est indispensable de rechercher en amont les besoins qui sont concernés dans ces situations et qui sont les vôtres. En comprenant quels sont vos manques, en gérant mieux les éventuelles surcharges, les insatisfactions en œuvrant pour les identifier le plus clairement possible, vous aurez la possibilité dans votre environnement d’y trouver des réponses qui apaisent une bonne partie de vos tensions intérieures. Vous avez ainsi la responsabilité de chercher comment exprimer et répondre à vos besoins sans agresser, utiliser la force ou des comportements autoritaires.

Cependant il est également important de revisiter le dialogue à l’intérieur de votre couple pour justement trouver la manière et l’espace d’exprimer vos besoins et/ou déception ainsi pour que votre conjoint puisse en faire de même. Ce chemin dans la communication est parfois une recherche difficile et une mise en œuvre compliquée, c’est pourquoi souvent l’aide de professionnel-le-s s’avère précieuse. Comme vous nous le précisez, vous avez beaucoup travaillé à vous améliorer et à intégrer un passé de violence que vous avez-vous-même vécu. L’aide professionnelle peut également vous orienter à comprendre et à affronter de manière constructive vos frustrations, une thérapie de couple peut s’avérer le complément indispensable pour affronter le fonctionnement et la dynamique répétitive pour poser des nouvelles bases.

Dans le canton de Vaud, la Fondation Profa propose des thérapies de couple dans différents lieux du canton, pour prendre rendez-vous vous trouverez les informations : ici.

Nous vous encourageons vivement à poursuivre vos efforts et vérifier également si dans les situations que vous nous décrivez existe la présence d’anciens ressentiments. Ceci pourrait être aussi révélateur d’une difficulté à mieux percevoir ce qui vous blesse, vos besoins et la difficulté éventuelle à les exprimer correctement.

La conscience que vous avez de l’importance d’un changement est un élément très précieux qui peut réellement vous faire avancer sur le chemin d’un changement et de l’arrêt de l’utilisation de formes de violence. N’hésitez pas à nous recontacter si vous en ressentez le besoin.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question