Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Violences symétriques au sein du couple

11 décembre 2019 - V...

Nous sommes en couple depuis 10 ans. Nous avons deux enfants. Depuis la naissance de notre premier enfant, progressivement, nous avons commencé à avoir des conflits où nous montons en symétrie et où nous n'arrivons pas à nous calmer. J'ai le sentiment d'être à bout, de pousser mon conjoint à bout où l'inverse. Je suis violente verbalement, je l'insulte parfois sans pouvoir me contenir, ce qui est très douloureux pour lui et le met très en colère. A plusieurs reprise je lui ai jeté des objets dessus (clé, balle de tennis...), et il a parfois riposté. Parfois, il se montre menaçant et intimidant quand il n'en peut plus, une fois il m'a attrapé brusquement à la gorge. A trois reprises je l'ai giflé, parfois un coup. Sur 5 ans, il y a plusieurs épisodes soit de violence verbale, soit de violence de physique. A chaque fois, je me suis dis plus jamais, c'est pas possible, ce n'est pas ce que je veux faire vivre à mon conjoint, ce n'est pas l'exemple que je veux donner à mes enfants. J'ai honte et je culpabilise, mais dans les moments où cela se passe, je n'arrive pas à me contrôler et à faire autrement. Dimanche, nous avons eu un nouveau conflit, je l'ai insulté à plusieurs reprises à un moment il m'a saisi à la gorge, je l'ai frappé au visage pour qu'il me lâche et pour la première fois il m'a rendu le coup sur le bras. Nous étions les deux sous le choc. Plus tard, je lui ai dis que nous devions nous séparer, que nous vivions une escalade de la violence avec de plus en plus de permissivité et que je ne voulais pas voir jusqu'ou cela pouvait nous mener. J'ai essayer de travailler seul sur ma gestion des émotions et de la frustration, mais je n'arrive pas à faire face dans les moments où je suis épuisée. Il a tendance à minimiser, en disant que ce n'est pas si grave, que c'est un électrochoc pour nous deux et que nous allons faire autrement maintenant. Dans ma perspective, à chaque fois cela été des électrochocs qui n'ont pas empêchés que cela se reproduise... Je ne sais pas quoi faire... se séparer ou essayer encore ? Si on essaye comment? J'ai le sentiment que nous sommes peu disponible pour investir du temps et de l'énergie dans notre couple actuellement en raison de nos vies professionnelles et de notre vie familiale, et j'ai peur qu'une fois encore nous laissions les choses se tasser jusqu'à la prochaine fois...

Notre réponse

Bonjour Madame,

Avant tout, nous souhaitons souligner la démarche courageuse que vous avez entreprise en écrivant sur notre site.

Vous nous partagez votre vécu par rapport à vos réactions et une situation de violence symétrique, verbale et physique, émergeant progressivement au fil de votre relation avec votre conjoint, et ce depuis la naissance de votre premier enfant. Vous nous faites également part d’un sentiment de perte de contrôle. Cette situation vous pousse à une certaine limite qui va jusqu’à vous questionner sur la pertinence de continuer cette relation.

Vous nous dites avoir deux enfants en bas âge. Nous vous rendons attentive au fait qu’exposer les enfants à ce type de relation où la violence est présente, qu’elle soit verbale ou physique, pourrait constituer un danger pour leur développement. 

Vous avez également essayé de résoudre ce problème seule, en travaillant sur la gestion de vos émotions et de votre frustration. Cependant, comme vous l’écrivez, l’épuisement peut constituer un frein dans ce processus de remise en question. Il est difficile de briser l’engrenage de la violence sans soutien extérieur.  

Pour le canton du Vaud, sachez qu’il existe à Lausanne le Centre Prévention de l’Ale, qui propose des consultations pour les personnes ayant recours à la violence au sein du couple et de la famille. Les professionnel·le·s pourront vous aider à identifier des stratégies vous permettant de trouver des alternatives à la violence. Vous pouvez prendre contact par téléphone au 021 321 24 00. La première consultation est gratuite. 

En espérant vous avoir éclairée sur une piste qui vous permettra de retrouver un mode de communication qui vous convienne et en restant à disposition pour d'autres questions, nous vous adressons nos meilleures salutations.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question