Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je suis violente avec mon conjoint, mais je ne sais pas par où commencer pour changer.

14 mars 2017 - Célo

Bonjour, Je suis violente avec mon conjoint. J'aimerais ne plus l'être mais je ne sais pas du tout par où commencer, qui contacter et comment entreprendre des démarches (le tout en sachant aussi que je suis étudiante que je n'ai pas d'argent et qu'il me faudrait des démarches qui puissent être remboursées par les caisses).

Je suis suivie par un psychiatre depuis dix ans et ne vois aucune évolution. J'ai déjà entrepris plusieurs démarches de mon côté qui n'ont jamais abouti à rien. De surcroit je suis aussi très fatiguée et désespérée. J'aimerais que les choses changent mais commence aussi à croire qu'elles ne pourront jamais changer…

Je souligne aussi le fait qu'il est très dur lorsque l'on cherche de l'aide en tant qu'auteur, de voir que cela s'adresse toujours aux hommes. Je pense que cela m'a bloquée dans pas mal de mes démarches. Cette manière de genrer la violence est très désagréable et pour ma part à accentué le fait de ne pas me sentir normale… Merci d'avance pour votre réponse et une très belle fin de semaine à vous.

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous recherchez de l'aide pour changer vos comportements violents envers votre conjoint et vous souhaitez être orientée dans votre démarche que vous vivez comme difficile et pénible.

Le fait que soyez consciente de vos agissements dans votre couple et que vous souhaitiez y remédier est un pas très important pour un changement, car vous êtes responsable de vos actes et aussi d’y mettre un terme. Nous ne pouvons donc que vous encourager à poursuivre vos efforts dans ce sens.

Nous partageons votre constat quant à la difficulté d'accéder à une aide spécialisée qui est généralement très orientée en fonction de la réalité masculine. De ce fait vous vous sentez certainement encore plus isolée en tant que femme exerçant de la violence.

Néanmoins des aides existent également pour les femmes. Dans le canton Vaud à Lausanne, vous pouvez contacter le Centre de Prévention de l'Ale qui vient en aide également aux femmes auteures de violence. Les intervenant-e-s de ce service seront à même de vous écouter et d’évaluer avec vous vos besoins face la situation que vous vivez en ce moment et vous offrir un accompagnement complémentaire à celui de votre psychiatre.

Quant à vos préoccupations financières, tout à fait compréhensibles par rapport votre statut d'étudiante, elle sont prises en compte par le centre et vous pourrez avoir toutes les précisions à ce sujet lors d'un premier entretien par ailleurs gratuit.

Ne vous découragez pas, un changement est toujours et vraiment possible pour sortir de ce sentiment d’impasse face à vos comportements violents. Nous vous encourageons à persévérer dans vos efforts et à vous accorder d'autres moyens concrets pour parvenir aux changements que vous cherchez.

N'hésitez pas à nous écrire si vous en sentez encore le besoin.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question