Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je reproduis de la violence dans mon entourage et en souffre terriblement

09 juin 2020 - Pol...

Bonjour à vous, Je suis une femme qui a subit de nombreuses violence dans l'enfance, inceste, violence physique et morale .... cela fait des années que je suis en thérapie et, malgré tout j'ai reproduit pas mal de violence autour de moi, surtout verbale et suis agressive, j'ai le désir de sortir de cela car j'en souffre terriblement.....je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir, j'ai cela en moi , c'est comme une empreinte, des réactions sans réfléchir, j'ai cette impression que personne ne m'aime et pire.....qu'ils s'en fiche de moi et que je ne suis qu'un poids pour mon entourage..... J'ai le désir profond de m'en sortir.....que faire ? Merci à vous et cordiales salutations....

Notre réponse

Bonjour Madame

Vous nous décrivez agir de la violence verbale et être agressive, et avoir le désir de vous en sortir. Vous nous dites également que vous ne savez plus quoi faire pour sortir de cet engrenage. Sortir de cette spirale de la violence est possible et demande du courage, ce dont vous faites preuve en écrivant sur notre plateforme.

Vous avez subi de nombreuses violences dans votre enfance. Vous suivez une thérapie depuis de nombreuses années. Vous constatez que vous reproduisez de la violence verbale et que vous faites preuve d’agressivité. Au-delà du fait qu’exercer de la violence peut avoir des conséquences graves sur votre environnement et sur vos relations, cela vous fait terriblement souffrir. A cela s’ajoute l’impression de rejet de la part de votre entourage et le sentiment d’être un poids pour les personnes qui le compose. Votre inquiétude est légitime.

Le fait de reconnaitre la violence exercée autour de soi constitue un premier pas pour prendre soin de vos relations et pour pouvoir tendre vers un mode de communication adéquat. Cela constitue le premier pas essentiel pour tout changement. Au-delà des faits de violences multiples graves que vous avez subies dans l’enfance, parler de la violence agie avec votre thérapeute pourrait constituer une aide non négligeable, si ce n’est pas déjà le cas.

Vous nous dites également avoir l’impression qu’il s’agirait d’une "empreinte". Nous comprenons par là qu’il s’agirait d’une forme de violence qui serait imprimée en vous, sans possibilité de changer. De plus vous ajoutez qu’il s’agit souvent de réactions spontanées. Une première piste pour tendre vers un changement serait de pouvoir reconnaitre les signaux qui précèdent le fait d’agir de la violence : émotions ressenties comme la colère, la frustration, les sensations physiques telles que la crispation. Il serait également utile de pouvoir identifier les situations à risque qui engendrent la perte de contrôle de vos paroles. En ce sens, votre thérapeute peut être compétent pour vous accompagner dans ce domaine.

Il existe par ailleurs dans le canton du Jura le Service pour Auteurs de Violences Conjugales (SAVC) à Marin-Epagnier. Ce service répond à vos appels 7 jours sur 7 de 8h00 à 20h00, au 032 886 80 08. Ayant fait le premier pas essentiel de nous contacter, nous ne pouvons que vous encourager à poursuivre votre cheminement en les contactant. Nous tenons aussi à souligner une nouvelle fois l'importance de votre démarche et du choix de nous contacter. Cela témoigne clairement de votre désir de changement.

En espérant que notre réponse vous ait apporté du soutien ainsi que des pistes pour agir, nous vous souhaitons le meilleur pour la suite et restons à votre disposition.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question