Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

J'ai recours à la violence envers mon épouse lorsque je suis à bout et je cherche de l'aide

28 janvier 2020 - Bne...

Bonjour, cela fait 3 ans et demi que je suis avec aujourd'hui mon épouse. Mon épouse est dépressive (elle m'avait averti qu'elle avait des problèmes sans vraiment dire quoi). Avec le temps, sa dépression a été très dure à vivre pour moi et après 1 an j'ai commencé par des bousculades, ensuite par la maitriser physiquement, puis il y a 3 mois nous avons eu un problème assez grave et je l'ai poussé plusieurs fois en tombant sur un canapé (des fois sur le sol car je ne me maitrisez pas) tiré par les cheveux. On a décidé de s'éloigner pendant 3 mois pour qu'on se "soigne" chacun de notre côté. (Elle a commis une erreur et dis qu'elle comprends que j'agisse de la sorte mais qu'elle a peur que je puisse arriver plus loin) Je cherche de l'aide car je l'aime et je sais que je suis un lâche d'agir de la sorte.

Notre réponse

Bonjour Monsieur,

Tout d’abord, nous vous prions de nous excuser pour notre délai de réponse, notre service reçoit actuellement un grand nombre de demandes.

Vous partagez les difficultés auxquelles vous confronte la maladie de votre épouse et le glissement progressif vers des actes de violence physique. Comme vous le décrivez justement, ces violences s’intensifient et créent de la peur, chez Madame mais aussi chez vous. Le sentiment de perdre la maîtrise de la situation, ainsi que la souffrance que génèrent ces violences mettent en effet à mal votre relation. Cette peur est justifiée et nous souhaitons souligner la démarche courageuse que vous avez entrepris en écrivant sur notre site.

La prise de distance avec votre épouse témoigne du sentiment d’amour qui vous lie ainsi que de votre souhait commun de trouver des alternatives à la dynamique actuelle.

Votre recherche d’aide est légitime ; il est en effet important que vous puissiez être entendu et soutenu face à la complexité de la situation que vous vivez, ainsi qu’à la souffrance qu’elle génère. Des alternatives à ce que vous vivez aujourd’hui sont possibles et nous vous encourageons à solliciter des professionnel.le.s qui pourront vous accompagner dans ce processus.

Dans le canton de Genève, les spécialistes de l’association VIRES peuvent vous accueillir pour un premier entretien confidentiel qui permettra d’aborder les spécificités de votre situation ainsi que les perspectives de soutien possibles. Vous pouvez les joindre aux horaires de semaine au 022 328 44 33.

En espérant avoir pu vous éclairer et en restant à disposition pour d'autres questions, nous vous adressons nos meilleures salutations.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique

Posez-nous votre question