Cycle de la violence

Chaque situation de couple est unique, mais la plupart du temps, la violence se déroule sous la forme d’un cycle de quatre phases, véritable cercle vicieux destructeur, facilement repérable une fois qu’il est connu.

1. La tension monte

Un-e des partenaires a peut-être de la peine à exprimer ses sentiments, ses désaccords. Les frustrations et mécontentement s'accumulent. Ou alors un-e des partenaire veut tout contrôler au sein de la famille et refuse la négociation. Chaque manquement à sa volonté est source d’insatisfaction. Dans les deux cas, la tension monte. L'autre partenaire peut sans doute déjà repérer des signes de violence, mais espère que ce n'est que passager et que la situation se calmera rapidement.

2. La violence explose

Le/la partenaire violent finit par exploser, pour se décharger ou pour régler les conflits à son avantage. Alors que la violence était mesurée pendant la première phase, il/elle est alors capable de tout: hurlements, insultes, menaces, intimidations, gifles, coups, etc. La victime se sent piégée, terrifiée, impuissante. Bien souvent, la seule solution pour que cela s’arrête est de se conformer aux exigences du partenaire.

3. L'auteur-e se justifie et fait douter sa/son partenaire

Le/la partenaire violent minimise ensuite ses actes et leurs conséquences et invoque des causes externes (stress, fatigue, chômage, etc.) pour justifier son débordement. Il/elle justifie son comportement en disant avoir été provoqué-e. La victime en vient à douter d'elle-même, à se culpabiliser. Elle finit par penser que c'est à elle de changer pour que la violence cesse.

4. L'auteur-e promet de ne plus recommencer, sa/son partenaire reprend espoir

Le moment de crise passé, le/la partenaire violent-e s'excuse, jure de ne plus recommencer. Il a peur de perdre sa/son partenaire et fait tout pour se faire pardonner. La victime reprend espoir. Elle veut croire à ces promesses de changement et oublier la souffrance. Les excuses accompagnées de marques de gentillesse sont acceptées. C'est comme une nouvelle lune de miel qui encourage le couple à poursuivre la relation.

Mais l'accalmie ne dure pas

La spirale de la violence recommence, avec des phases de plus en plus rapprochées et des agressions de plus en plus graves. Si rien n’est entrepris, la violence peut aboutir à des blessures dangereuses pour la vie, des lésions irréversibles. Le risque d'homicide n'est pas négligeable.

Il est difficile de rompre ce cycle infernal sans soutien extérieur. Briser le silence et l'isolement, parler de sa situation est une étape importante pour y arriver.

En venant sur ce site, vous avez déjà fait le premier pas. Pour recevoir une aide personnalisée, posez votre question à notre équipe de spécialiste gratuitement et anonyment.

Posez-nous votre question