Pourquoi une section pour l'entourage ?

Vous entendez des cris et des pleurs chez vos voisin-e-s ? Votre collègue semble très perturbée par les incessants coups de fil de son époux ? Vous trouvez que votre amie ne traite pas correctement sa compagne ? Votre beau-frère effraie votre sœur en cassant tout dans la maison? Une de vos patientes consulte pour des blessures suspectes ?

Que faire face à une situation de violence ?

Il n'est pas facile de réagir quand on est témoin ou qu'on soupçonne une situation de violence dans un couple. On se sent souvent mal à l’aise et démuni-e. On ne veut pas se mêler de la vie des autres et on a peur de ne pas dire ce qu'il faut. Mais la violence est destructrice et la loi l’interdit. Il est très important d'aider les personnes concernées à sortir du silence. Ce site vous permet de mieux comprendre ce phénomène et vous aide à y faire face.

Ecouter ses propres émotions

Personne ne reste insensible à la violence. Chacun-e va y réagir selon sa sensibilité et son vécu. Etre témoin de violence déclenche un mélange d'émotions, parfois contradictoires. Colère, révolte, incompréhension, impuissance, culpabilité, désarroi... Il ne faut pas nier ou blâmer ses sentiments, mais les écouter et veiller à ce qu'ils ne nous mènent pas à douter, minimiser, juger, dramatiser la situation, ou encore à vouloir tout changer à la place de la personne que nous souhaitons aider.

Plus fréquent qu'on ne le pense

Une femme sur cinq est maltraitée physiquement ou sexuellement par un conjoint au cours de sa vie. Deux femmes sur cinq le sont psychologiquement. La violence conjugale touche des femmes suisses comme étrangères, de tous les âges et de tous les milieux sociaux. Les hommes aussi sont concernés par ce phénomène.

Ne pas fermer les yeux

La violence conjugale est aussi entretenue par le silence et le refus de voir l'évidence. Vous n'osez en parler, vous avez peur de vous tromper ? Rappelez-vous que votre soutien peut être déterminant et n’hésitez pas à nous demander conseil. Il peut suffire d’un mot, d’un geste au bon moment pour amorcer un changement dans une situation de violence. Souvent, il vaut mieux intervenir pour rien, que d'avoir attendu et qu'il soit trop tard.

Demander conseil à nos professionnel-le-s

Sur violencequefaire.ch, vous pouvez parler de la situation de violence dont vous êtes témoin et demander anonymement un conseil ou une information à des spécialistes du domaine. Vous recevrez des conseils avisés pour soutenir la personne que vous connaissez de manière adaptée.