Traiter le problème

Vous n'êtes pas seul-e face à votre problème. Des services spécialisés peuvent vous aider concrètement à maîtriser la violence. Stopper l'engrenage est possible. Demander de l'aide requiert du courage, mais c'est un pas nécessaire qui vous amènera un soulagement et des changements appréciables.

Stopper les actes de violence

Les services spécialisés pour les auteur-e-s d'agressions aident à stopper la violence. Ils ne sont pas là pour juger. La priorité est mise sur la sécurité de toutes les personnes impliquées et sur l’arrêt des violences physiques. Cependant, toutes les autres formes de violence sont aussi traitées : psychologique, économique et sexuelle. Les compétences développées dans ces services vous permettent de diminuer l'accumulation de stress, de réduire les tensions lors des conflits et de trouver d'autres voies de résolution que la violence.

Progresser ensemble

En consultant les services pour auteur-e-s, vous pouvez constater que vous n'êtes pas seul-e avec ce type de difficulté. Un travail de groupe y est proposé, grâce auquel vous pouvez bénéficier de l’expérience de celles et ceux qui ont déjà trouvé des alternatives à la violence. C'est aussi l'occasion de découvrir que faire confiance est possible sans que l’on en abuse, que se montrer vulnérable ne signifie pas nécessairement donner prise à des règlements de compte. L'apprentissage de la confiance, de l'écoute et de l'empathie vous permet de développer une communication saine et constructive.

Apprendre à vivre des relations plus égalitaires

La violence est souvent utilisée pour contrôler sa/son partenaire, la/le garder près de soi ou se faire respecter. L’effet est pourtant inverse. La violence éloigne et crée la peur. Les services pour auteur-e-s de violence vous aident aussi à développer une vision plus égalitaire des relations entre femmes et hommes.

Relation parents-enfants

De nombreux parents apprécient de pouvoir parler de leur inquiétude pour leurs enfants exposés aux scènes de violence. Une attention particulière est portée à cette question dans les services pour auteur-e-s de violence. Des pistes pour développer une éducation sans violence sont aussi explorées.

Thérapie de couple

Certains services proposent des entretiens de couple centrés sur la violence. C'est le cas du Centre d'accueil MalleyPrairie dans le canton de Vaud. L’objectif est uniquement de parler de la violence et de tenter d’y mettre fin de manière durable. Les entretiens sont gratuits, confidentiels et conduits par deux professionnel·le·s, une femme et un homme. Ils prennent fin à l’arrêt de l’usage de la violence. Dans le canton de Genève, la Consultation interdisciplinaire de médecine et de prévention de la violence propose également des entretiens de couple, qui abordent les formes de violence, leur caractère inacceptable, le contexte légal, les responsabilités de chacun·e et les impacts sur la santé. Ces deux consultations prévoient le retour à un suivi individuel en cas de récidive de la violence physique ou sexuelle.

Le plus tôt est le mieux

Les auteur-e-s de violence demandent souvent de l’aide au dernier moment. Beaucoup se décident seulement lorsqu'ils/elles n’ont plus vraiment d’autre choix : leur partenaire est parti-e, a entamé une procédure de séparation ou s’est résolu-e à déposer plainte. Parfois, c’est le risque de ne plus voir leurs enfants qui les décide.

N'attendez pas que la situation s'aggrave pour consulter!
Vous êtes responsable d'arrêter votre comportement violent. Si vous souhaitez agir pour y mettre un terme, posez vos questions à notre équipe de spécialistes.